Les « Serious Games » ou « Jeux sérieux »

Les jeux sérieux ou plus communément appelés Serious Games sont l’aboutissement de l’évolution du jeu vidéo sous sa forme pédagogique. Ces dernières années, le jeu sérieux fait l’objet de nombreuses attentions. Politiquement tout d’abord, avec l’appel à projet dans le cadre du Plan de relance pour l’État français (un montant global d’aide de vingt millions d’euros), ou bien l’émergence d’initiatives portées par des collectivités territoriales pour réfléchir sur les Serious Game.1

Le secteur est également stimulé économiquement par l’organisation de concours de création par de grands groupes industriels.2 Pour mieux comprendre cette attirance grandissante vers le Serious Games il faut en comprendre le raisonnement et le fonctionnement.

Selon Julian Alvarez et Damien Djaouti, les auteurs d' »Introduction au Serious Game« , le premier titre de ce nouveau genre apparut en 2002 aux États-Unis : « American Army ».3 Ce simulateur distribué gratuitement sur internet et développé à la demande de l’armée américaine, eut pour but d’augmenter les effectifs en terme de recrutement. Le Serious Game se démarque donc par cet aspect de « jeu à intention utilitaire ».4 Au cours de la première de la première décennie des années 2000, les secteurs d’activités du Serious Game se sont fortement diversifiés (médicale, écologique, éducatif, etc.).

source: https://mediationandgames.files.wordpress.com/2014/09/a3459-americanarmy_videogame.jpg

America’s Army, un serious game plus que douteux.

Le Serious Game est caractérisé par deux points principaux selon les auteurs de l’ouvrage:

« Diffuser un message, dispenser un entraînement, favoriser l’échange de données. Il vise un marché autre que celui du seul divertissement. »5

Le professeur Michael Zyda, directeur du laboratoire USC GamePipe à Los Angeles propose une définition plus précise du Serious Game:

« Un défi cérébral contre un ordinateur impliquant le respect de règles spécifiques, et qui sur le divertissement peut atteindre des objectifs liés à la formation institutionnelle ou professionnelle, l’éducation, la santé, la politique intérieure ou la communication. »6

Si l’option d’une application vidéo ludique est retenue pour un projet ayant pour but de valoriser un bien culturel, il devra être un Serious Games pour les raisons exposées précédemment. La dimension ludique ne devra en aucun cas être effacée derrière le propos éducatif du médiateur culturel. Cette composante est essentielle au succès de l’application. Sans plaisir de jouer, la visite du lieu aura une répercussion négative dans l’esprit du visiteur, c’est pour cela que le recours aux applications vidéoludiques doit se faire avec précaution.

L’apparition du terme Serious Game ne date malgré tout pas du début du début du XXIe siècle. Clark Abt dans son ouvrage Serious Game publié en 1970 démontre que les jeux sont un support permettant de réduire la frontière entre apprentissages scolaires et apprentissage informel, par ce biais il souligne un enrichissement du cursus scolaire7. À l’époque où Clark Abt publie son ouvrage, le Serious Game peut être un jeu sur ordinateur tout comme un jeu de société, de rôle ou bien encore un jeu en plein air.

source:https://i0.wp.com/www.azagame.fr/wp-content/uploads/2013/04/arthro.png

Arthrogame: un Serious Game destiné aux pharmaciens.

Pour illustrer nos propos, nous allons présenter un Serious Game de la société KTM-Advance. «Arthrogame», est un Serious Game destiné aux pharmaciens. Cette application fut le résultat de la collaboration entre les laboratoires Expanscience (un ensemble de laboratoires pharmaceutiques) et Global Media santé (Groupe de communication spécialisé dans le domaine de la santé).

L’application est destinée aux pharmaciens en formations. Derrière un comptoir virtuel, des personnages en 3D viennent demander des conseils à l’utilisateur sur l’arthrose.

L’utilisateur devra répondre aux questions telles que les facteurs à risques, l’évolution, et les symptômes, etc…

À travers les mécaniques de jeux, l’utilisateur test ses connaissances sur la maladie, mais aussi, son attitude vis-à-vis des patients8. Une barre de score se remplit en fonction de la qualité des conseils donnés.

De nombreuses entreprises ont recours aux Serious Games: Orange, Crédit Agricole, Le Monde… Ces logiciels sont utilisés pour le recrutement que pour la formation.

2Zyda, « From Visual Simulation to Virtual Reality to Games », Computer 38(9), 2005

3Ibid. Introduction au Serious Game. Page 15

4DJAOUTI. D, ALVAREZ.J, Introduction au Serious Game, Questions théoriques, 2010. page 6

5Ibid. Introduction au Serious Game .Page 6.

6Ibid. Introduction au Serious Game . Page 9

7Ibid. Introduction au Serious Game. Page 9

8Ibid. Introduction au Serious Game. page 11

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s